• Bosendorfer 120 noir laqué (1990)

    Bosendorfer 120 noir laqué (1990)

     

    Bosendorfer font parler d’eux ces dernieres années en termes bien élogieux. Et pour cause après presque 200 ans d’histoire la marque de pianos viennoise est particulierement appreciée de certains pianistes internationaux, citons Valentina Lisitsa par exemple.

    le modèle 120 est souvent cité lorsqu’il est question des plus beaux pianos droit.

    Fabriqué en toute petite série de facon artisanale, le luxe de sa conception est au service de la beauté du son.

    Moins  de 20 modèles sont produits chaque années, il est donc bien rare d’en trouver d’occasion !

     

    Tarif E
    (>12000€)

  • BOSENDORFER 170 acajou (1971)

    BOSENDORFER 170 acajou  (1971)

    Vous connaissez notre attachement à cette marque parmi les plus prisées au monde. Pour décrire le son d’un piano Bösendorfer, il faut se munir d’une liste de superlatif. Fabriqués à Vienne depuis 1828, leur conception sont des bijoux d’assemblages et d’ajustement. les méthodes d’ébénisterie les plus complexes sont utilisées pour des pianos à la durée de vie quasi infinie. Le timbre des pianos Bösendorfer sont habituellement qualifiés de “cuivrés” et d'”orchestraux”. Celui-ci est dans un très bel état. Le placage acajou de ce modèle est particulierement élégant.

    Tarif E
    (>30000€)

  • Sauter 210 “vivace” érable et acier Peter Maly (2002)

    Sauter 210 “vivace” érable et acier (2002)

    Il s’agit là tout d’abord d’un instrument musicalement époustouflant et qu’on place volontiers au panthéon des productions allemandes.

    En effet Sauter ne produit aujourd’hui à Spaichingen que des instruments luxueux dans la plus pure tradition de la manufacture artisanale de pianos.

    Par ailleurs c’est aussi l’œuvre du designer Peter Maly, connu pour ses créations chez Ligne-Roset, Cinna, Thonnet.

    Une forme classique de piano à queue est conservée mais l’approche est définitivement moderne et avant-gardiste.

    La ligne des pieds en acier, joints d’une entretoise apporte un contraste élégant avec le placage d’érable incrusté de carrés d’acier sur la ceinture.

    Ce piano est un double manifeste de tradition et de modernité, le design au service de la musique.

     

     

    Tarif E
    (>30000€)

  • Bosendorfer 225 noir laqué (1973)

    Bosendorfer 225 noir laqué (1973)

    Bosendorfer est l’un des meilleurs fabricants de pianos du monde. L’un de ses secrets est à trouver dans son éloge de la lenteur. Qu’on en juge. Il faut presque 4 ans pour construire un piano à queue d’exception !

    Voilà pourquoi cette manufacture autrichienne presque bi-centenaire, ne produit que 300 instruments par an. Tous uniques! Les autres secrets de Bosendorfer tiennent à la qualité des matériaux utilisés, au montage patient et méticuleux et à l’obsession du détail.

    Véritable âme du piano, la table d’harmonie est conçue avec des épicéas sélectionnés au minimum à 800 mètres d’altitude par Bosendorfer. C’est en altitude que ces arbres poussent lentement. Les cernes de croissance sont très rapprochés ce qui rend le bois particulièrement dense. Avant d’être utilisés, le bois attendra 6 longues années de séchage naturel. Ainsi traité, l’épicéa ne laissera passer que les fréquences musicales à l’exception de tous les autres. Le son sera d’une pureté exceptionnelle.

    Bosendorfer ajoute un autre détail qui lui permet de faire la différence. Il est le seul et unique fabricant à utiliser de l’épicéa pour la ceinture intérieure du piano de sorte que la table d’harmonie n’est pas seule à créer le timbre si particulier des pianos Bosendorfer. La structure de l’instrument participe également à la projection du son, ce qui est absolument unique en facture de piano. Le son produit est généreux, harmonieux, envoûtant !

    Le piano que nous vous proposons s’inscrit dans cette lignée légendaire. C’est un modèle 225 de 1973, 3/4 de queue ou demi-concert. Il n’en est pas moins pleinement orchestral et majestueux.

    A la fois coloré et contrasté, son timbre est un enchantement musical.

    Tarif E
    (>30000€)

  • Steinway & Sons B noir brillant d’occasion (1968)

    Steinway & Sons B noir brillant (1968)

    « Un piano pour les gouverner tous »

    L’origine du modèle B date de 1871 « steinway 85-notes Style 1 grand piano »
    Renommé modèle B en 1878
    Ils cherchaient à conquérir les salles de concert avec des instruments plus puissants grâce aux premiers cadres en fonte

    Sa taille de grand demi-queue a fait sa renommée et sa polyvalence.
    Il convient aussi bien à un grand salon qu’à un studio d’enregistrement ou à une petite salle de concert.

    Il faut environ un an pour produire ce modèle et presque 12000 pièces.
    Les matériaux sont choisis soigneusement et assemblés avec une précision extrême.

    Philippe Cassard au sujet de Steinway
    « Les Steinway apportent un éclat, une satisfaction sonore, une cohérence et une homogénéité dans les registres que l’on ne trouve pas à ce point chez les autres marques »

    Il a très peu évolué depuis sa création et surfe sur sa légende en étant vendu par Steinway comme étant « the perfect piano »

    De plus la régularité de la production et la fiabilité des mécaniques a contribué à asseoir cette suprématie.

    Mediums chantants, aigus lumineux, graves avec du registre.
    Un timbre somptueux et coloré.
    Mélange de cuivre et d’acidulé
    Il sait transcrire les nuances les plus subtiles de finesse

    Le B est à la fois un classique et une perfection absolue.

    Tarif E
    (>30000€)