• SAUTER 220 Omega noir brillant (2000)

    Piano mythique! un son profond ample et généreux avec une très grande dynamique.

    De série, ce modèle présente une particularité très intéressante: des repères tracés sur la table d’harmonie permettent en touchant les cordes directement avec les doigts de déclencher des harmoniques choisies. Pour plus de facilités les touches blanches sont marquées d’un repère sur les étouffoirs (les initiés comprendront…)

    Ce piano a été très peu joué, le meuble est très beau comme toujours avec les pianos Sauter!

    Tarif E
    (>30000€)

  • Tarif C
    (15000€ - 20000€)

  • PLEYEL 3 bis style Régence (1921)

    PLEYEL 3 bis style Régence (1921)

     

    Livré le 11 mai 1921 à Charenton, ce luxueux piano de style Régence repose sur trois pieds carrés ornés à leurs bases de rosaces en bronze. Leurs futs présentent un rang perlé et une frise de jonc rubané en bronze entre lesquels est disposée une marqueterie d’acajou en bois de fil avec un motif floral en buis dans un encadrement d’amarante.

    La partie supérieure qui supporte le piano est décorée d’un important bronze mouvementé d’un entrelac de feuille d’acanthe.

    Le corps du piano arbore sur chacune de ses faces – outre les bronzes en entrelacs de feuillage – des marqueteries d’acajou complexes; frisages en losange avec motifs floraux et frisages en éventail dans des encadrements d’amarante.

    Le couvercle est entièrement cerclé d’une frise d’acanthe en bronze

    Le Bronze du pupitre, chiffré d’un M sommé d’une couronne comtale interpelle
    En effet ce modèle a fait l’objet d’une commande spéciale de la part de Monsieur Max du bois, ami d’enfance de pierre Jeanneret ( le Corbusier ). Il a été acheté par sa société «  société d’application industrielle du bois »
    Ce dernier collaborera notamment avec le Corbusier pour plusieurs projets architecturaux.

    Cet exceptionnel piano porte une histoire : celle d’une grande marque Française, que Frédéric Chopin, ami intime de Camille Pleyel appréciait particulièrement en son temps. Le compositeur déclarait même en 1831 « les pianos Pleyel sont le nec plus ultra »

    Notre meilleure offre ?

    01 45 22 46 94

  • Steinway & Sons B noir brillant (1974)

    Ce piano Steinway & Sons modèle B 211cm est dans un état exceptionnel. il a été totalement restauré dans les règles de l’art et avec pièces Steinway

    Vous apprécierez une précision mécanique hors norme, des mediums chantants, des aigus lumineux, des graves avec du registre. Un subtil mélange de cuivre et d’acidulé.

    Ce piano est exposé à notre atelier EPV dont l’entrée e situe au 4, av. de Clichy Paris 18ème.

    Tarif E
    (>30000€)

  • BOSENDORFER 200 noir brillant (1972)

    BOSENDORFER 200 noir brillant (1972)

    Les 120 artisans qui travaillent pour la luxueuse manufacture Autrichienne Bosendorfer ont tous un sens absolu du détail et la volonté de maintenir au plus haut niveau la personnalité unique de cette marque bientôt bicentenaire !

    Le Bosendorfer 200 est un chef d’œuvre de facture instrumentale. Conçu comme un violon, ce piano est fait à 80 % d’épicéa ( qui a séché 6 ans avant d’être employé ). La ceinture intérieure en épicéa est striée méticuleusement dans des panneaux d’épicéa de 10 mm afin d’épouser les courbes du meuble pour étendre la surface de vibration de la table d’harmonie. L’instrument entier est pensé comme une surface résonnante pour projeter le son de facon pleine et homogène.

    La fonte des cadres est faite artisanalement au sable humide, puis restent 6 mois dehors avant d’être employé, garantissant une stabilité absolue pour les 20 tonnes de tension qu’exercent les cordes. Ces dernières sont filées à la main avec du cuivre pur pour les basses et sont toutes montées avec des accroches par bouclettes individuelles. Les octaves aiguës ont quant à elles un capodastre indépendant.

    Le sommier apparent en érable sur une base de bouleau rouge et surmonté d’une doublette en noyer ainsi qu’un barrage d’un extrême rigidité assure une tenue d’accord parfaite.

    Le clavier est fait par la marque Allemande Kluge et la mécanique a été élaborée par Renner spécialement pour Bosendorfer en collaboration avec des artistes et techniciens du piano.

    Parmi les 350 instruments que fabrique tous les ans Bosendorfer, le modèle 200 est un piano à la sonorité profonde et émouvante, un luxe absolu…

    Notre meilleure offre ?

    01 45 22 46 94

  • BOSENDORFER 200 noir brillant (1979)

    BOSENDORFER 200 noir brillant (1979)

    Les 120 artisans qui travaillent pour la luxueuse manufacture Autrichienne Bosendorfer ont tous un sens absolu du détail et la volonté de maintenir au plus haut niveau la personnalité unique de cette marque bientôt bicentenaire !

    Le Bosendorfer 200 est un chef d’œuvre de facture instrumentale. Conçu comme un violon, ce piano est fait à 80 % d’épicéa ( qui a séché 6 ans avant d’être employé ). La ceinture intérieure en épicéa est striée méticuleusement dans des panneaux d’épicéa de 10 mm afin d’épouser les courbes du meuble pour étendre la surface de vibration de la table d’harmonie. L’instrument entier est pensé comme une surface résonnante pour projeter le son de facon pleine et homogène.

    La fonte des cadres est faite artisanalement au sable humide, puis restent 6 mois dehors avant d’être employé, garantissant une stabilité absolue pour les 20 tonnes de tension qu’exercent les cordes. Ces dernières sont filées à la main avec du cuivre pur pour les basses et sont toutes montées avec des accroches par bouclettes individuelles. Les octaves aiguës ont quant à elles un capodastre indépendant.

    Le sommier apparent en érable sur une base de bouleau rouge et surmonté d’une doublette en noyer ainsi qu’un barrage d’un extrême rigidité assure une tenue d’accord parfaite.

    Le clavier est fait par la marque Allemande Kluge et la mécanique a été élaborée par Renner spécialement pour Bosendorfer en collaboration avec des artistes et techniciens du piano.

    Parmi les 350 instruments que fabrique tous les ans Bosendorfer, le modèle 200 est un piano à la sonorité profonde et émouvante, un luxe absolu…

    Tarif E
    (>30000€)

  • IBACH FII 183 NOIR BRILLANT (1987)

    La manufacture allemande Ibach, une des plus anciennes manufactures familiales au monde (six générations de fabricants) a produit des pianos d’excellence comparables aux Schimmel ou Pleyel des mêmes années jusqu’à la fin des années 90.

    D’un aspect noir laqué sobre avec des pieds en console, ce piano est doté d’une mécanique et de marteaux Renner avec âme en bouleau ainsi que d’une table d’harmonie faites d’épicéa sélectionnés pour leur croissance lente et uniforme. C’est un piano allemand à la fois classique et irréprochable, au toucher ferme, et au son riche et fourni.

    Ce piano a été entièrement revu (mécanique et structure) dans notre atelier. Le meuble a été repoli, il est comme neuf!

    Ce magnifique piano à queue est à comparer avec les modèles Sauter Delta, Schimmel 189 et Blüthner IV, tous présents à notre atelier situé 4, Avenue de Clichy à Paris.

    Notre meilleure offre ?

    01 45 22 46 94

  • IBACH FII 183 NOIR BRILLANT (1977)

    IBACH FII 183 NOIR BRILLANT (1977)

    Le piano à queue Ibach FII-183 est un grand quart de queue fabriqué à Schwelm par la manufacture familiale qui fit partie de l’excellence de la production allemande jusqu’en 1998. la marque cessa definitivement de produire en 2007.
    Ce piano est de 1977 et a été entièrement revu mécaniquement, la laque a été repolie et les marteaux harmonisés consciencieusement.
    Son timbre est chaleureux et enveloppant, on apprécie également la réactivité de son clavier.
    Une belle occasion des meilleures décennies d’une des plus ancienne marque allemande.

    Notre meilleure offre ?

    01 45 22 46 94

  • Pleyel 3 “réduit” marqueterie à la reine

    Pleyel 3 “réduit” marqueterie à la reine

    L’ébénisterie de ce piano arbore tous les marqueurs du style Louis XVI, un style qui met à l’honneur un retour à la ligne droite et la simplicité. Les six pieds de section ronde sont cannelés et dotés de bagues de bronze doré ciselés à motif de feuillage.

    Tels des chapiteaux, le haut des pieds, en palissandre massif, sont décorés d’un cadre rectangulaire en filet de citronnier.

    Le corps du piano est entouré à sa base par une frise de godron en bronze doré. Le fond est en placage de palissandre et reprend tour à tour des décors de filets de citronnier ou de marqueterie à la reine, à savoir, un damier en losanges de bois de rose dans un encadrement rectangulaire d’amarante et de citronnier.

    Le couvercle est cerclé d’un rang perlé en bronze doré et possède aussi un décor de marqueterie à la reine.

    L’ensemble du meuble est verni au tampon, technique lente et exigeante qui apporte une brillance unique aux motifs de la marqueterie.

    Sorti des atelier le 14 octobre 1910, ce piano est techniquement de facture « moderne ». Le cadre est en fonte , les étouffoirs sont par-dessus les cordes, les cordes sont croisées… Il a en outre été entièrement restauré dans sa partie mécanique, les pièces de feutre et de cuir ont été changées. Les marteaux ont été regarnis par Abel à l’identique, les cordes sont neuves et la table d’harmonie a été flipotée, poncée puis revernie.

    L’esprit de cette restauration sans concessions a été de lui redonner son plein potentiel esthétique et musical au travers de centaines d’heures de restauration par nos ébénistes et technicien du piano, tout en conservant son âme, celle d’un piano exceptionnel du début du siècle.

    Tarif E
    (>30000€)

  • SCHIMMEL 99 MERISIER (1967)

    Ce petit piano, fabriqué par Schimmel, une des plus importante manufacture allemande, est un modèle compact au son très doux.

    Il répond aux exigences d’encombrement les plus contraignantes avec ses 99 cm de hauteur et peut tout a fait être placé sous une fenêtre.

    le clavier est fiable et apte à restituer toutes les nuances que le pianiste saura lui insuffler et pour ne rien gâcher, son design des années 60 est tout à fait dans le gout des intérieurs modernes parisiens

    D’une façon générale les pianos Schimmel ont la réputation d’avoir une colonne vertébrale très solide et de l’épaisseur dans le son, y compris sur les petits modèles.

    ce piano est un choix rassurant pour celui qui recherche une fabrication 100% allemande au son romantique et au design léché.

    Tarif A
    (<3000€)

  • Tarif D
    (20000€ - 30000€)

  • Tarif E
    (>30000€)